Oreste Sindici

Oreste Sindici naquit à Ceccano le 31 Mai 1828. Suivant sa nature, il se dédia à la musique: après ses études à l'Accademia di Santa Cecilia à Rome il devint premier ténor de la compagnie lyrique du baryton Egidio Petrilli. Avec cette compagnie il  partit, en 1864, vers Bogotá. Son activité dans la capitale colombienne dura plus de quarante ans, au début comme professeur de chant, puis il se dédia à la direction d'orchestre et à la composition.
En 1887 Oreste Sindici composa la musique de l'hymne national colombien d'après le texte du poète Rafael Nùñez. Après une série de polémiques, l'hymne sera officiellement adoptée par l'État colombien en 1920. Sindici se trouvait toutefois en difficulté à cause des souffrances dues à la mort de sa femme Justine en 1894 et de son fils Oreste quelques années après. En plus sa situation économique était si mauvaise qu'il était financièrement aidé par ses deux autres filles Eugenia et Emilia. Enfin, il fut touché par l'artériosclérose qui le tua le 12 Janvier 1904.  
Oreste Sindici eut des funérailles très solennelles, cependant ses cendres furent posées dans la zone la plus dégradé du cimetière de la ville colombienne et presque oubliées. C'est seulement en 1937 que le Congrès de la Colombie fit réaliser un monument funéraire pour accueillir les restes du musicien et son portrait fut placé dans le salon principal du Conservatoire National de Bogotá.   

1876