Palazzo Gaetano Latini

(PALAIS GAETANO LATINI)

 

Ancien palais de propriété de la noble famille Leo. Dans ses salles il a hébergé le patriote Gaetano Latini, comme témoigné par une plaque posée sur la façade du bâtiment.

 

GAETANO LATINI
Gaetano Latini naquit à Castelgandolfo le 15 Mai 1818. Son père Angelo était Commandant de l'Armée, tandis que sa mère Livia était la fille du conspirateur de Frosinone Giacinto Scifelli, ami intime de Luigi Angeloni. Gaetano était encore très jeune lors de son entrée dans l'Armée Pontificale comme Officier des Chasseurs. Pendant les Moti de 1848 il s'engagea avec les volontaires italiens et il combattit en Vénète, puis il retourna à Rome et il affronta des autres batailles avec un  dévouement tel à lui faire gagner la médaille militaire d'argent en 1849.
Après la chute de la République Romaine Gaetano Latini se réfugia dans les Marches tout en maintenant ses liens avec le mouvement du Risorgimento qui avait Mazzini à la tête. En 1853 il reçut la charge de Commissaire de Guerre pour les Marches ; la même année il y eu des révoltes à Milan qui devaient se répandre même aux Marches et à la Romagne, mais l'intervention de l'armée autrichienne fit échouer la tentative. Gaetano Latini entre-temps cherchait à convaincre les soldats hongrois qui combattaient dans l'armée autrichienne à changer de front et embrasser la cause de l'Unité d'Italie.
Un jour un conspirateur fut arrêté et, mis à la torture, dévoila les opérations en cours. Beaucoup de patriotes, parmi lesquels le même Latini, furent emprisonnés ; après un procès de 16 jours, le 7 Février 1854 tous les accusés reçurent une condamnation à mort. Heureusement, l'Empereur d'Autriche décida de changer la peine en prison dure et Latini fut condamné à 6 ans dans la forteresse de S. Pelagia à Ancône. Il fut sauvé à nouveau grâce à l'intervention du Pape Pie IX, qui réussit à faire commuer la peine en résidence forcée à Ceccano. Cela fut possible parce que Gaetano Latini avait marié Apollonia Berardi, sœur du Monseigneur Giuseppe Berardi de Ceccano, personnage très influent dans la Curie Romaine.
À Ceccano le patriote s'engagea dans les travaux pour la réalisation de la voie ferrée Rome - Cassin qui avaient été pris en adjudication par le beau-frère Filippo Berardi, l'homme le plus puissant de la ville.
Le 2 Novembre 1861 un fait tragique se passa : Latini fut accidentellement blessé à la tête par un coup de fusil pendant le nettoyage de l'arme qui été dans les mains de son ami Giuseppe Luzzi. La blessure comporta à Gaetano Latini la cécité totale qui l'accompagna jusqu'à la mort arrivé le 6 Novembre 1882. Ses dépouilles mortelles reposent dans la Cappella Latini de l'ancien cimetière de Ceccano et une épigraphe le célèbre comme un héros du Risorgimento italien.

 

 

Contenus

Images

1891