Le territoire de Ceccano

 

ENCADREMENT GÉOGRAPHIQUE ET ÉLÉMENTS MORPHOLOGIQUES - GÉOLOGIQUES


Le territoire de la ville de Ceccano est compris entre 41°-31' et 41°-37' Latitude Nord et entre 13°-17' et  13°-23' Longitude Est et se trouve dans la Carte 159 de la Carta d'Italia Ier quadrant. Ses limites géographiques sont individuées par la commune de Frosinone au Nord, de Patrica à l'Ouest, les communes de Castro dei Volsci, Giuliano di Roma et Villa Santo Stefano à Sud, les communes de Pofi et Arnara à l'Est. Son extension est approximativement de 60,43 Km carrés, avec une altitude comprise entre les 790 m du Mont Siserno et les 110 m du lit du fleuve Sacco.
L'aire de Ceccano se situe dans la zone centre-méridionale de la vallée du Sacco. Cette vallée à sa fois se situe dans une dépression tectonique (la Vallée Latine) à l'intérieur de la chaîne des Apennins. La dépression est caractérisée par un fond de la vallée plat ou de basse colline et son axe se développe en direction des Apennins NO-SE. La région est en prévalence vallonnée et elle est interposée parmi les chaînes montueuses des Monts Lepini-Ausoni et Ernici. Le territoire de Ceccano, en particulaire, sauf la zone montueuse à Sud-Ouest et les zone en plan adossées au fleuve Sacco, est morphologiquement défini par une séquence de collines et sillons d'écoulement des eaux. (fig. 1)
Aussi bien les zone en colline que celles en plan ont été utilisées pour la réalisation de bâtiments, à cause de la croissante urbanisation du territoire entier. Dans le Sud-Ouest de la ville il y des nombreuses maisons isolées, mais il reste encore des zones peu exploitées qui couvertes par les bois.
Le fleuve Sacco, principal élément de drainage superficiel de l'aire entière, traverse la Vallée Latine et garantit un reflux des eaux vers Sud-est, grâce aussi à la présence de fossés, canaux et ruisseaux. Le paysage est constitué par une zone en plan près du Sacco, des petites buttes le long de la bande Nord-orientale du territoire, des modestes reliefs au pieds des montagnes qui forment des petites vallées. La morphologie de la structure du complexe montueux Scappelletto-Siserno et celle de la colline sur laquelle se développe le centre urbain de Ceccano résulte, par contre, beaucoup plus accidentée.
La géo-lithologie du territoire de Ceccano, riche dans la variété des roches qui affleurent, est très complexe (fig. 2) pour la morphologie, la succession stratigraphique, la disposition des couches, les pressions subies par les roches et, donc, la rupture. Les roches qui affleurent, sauf celles des montagnes, sont récentes, à partir du Miocène jusqu'au Pléisto-Holocène. (fig. 3 et 4).

 

Texte soigné par le Géologue Ivan Coccarelli

 

 

1915