Chiesa di San Sebastiano

(ÉGLISE DE SAINT SÉBASTIEN)

 

L'église de San Sebastiano, située sur un côté de Piazza del Comune, fut édifiée selon la volonté du cardinal Annibal IV de Ceccano (XIVe siècle). Le cardinal, dans son testament rédigé le 17 juin 1348, disposait la construction de l'édifice sacré sur un terrain, hors les murs de la ville, de propriété de son frère Jacques. Le testament établissait aussi que l'église devait être confiée aux Frères Mineurs, lesquels en ont conservé la garde par longtemps. Cependant, suite aux luttes éclatées dans la comté de la famille de Ceccano, cet édifice fut progressivement abandonné par les conventuels.
Avec l'arrivée de la famille Colonna, succédée aux comtes de Ceccano dans la première moitié du XVIe siècle, l'église fut reconstruite en formes baroques et remise en fonction (1597). Dans ces années les Frères Mineurs, retournés à Ceccano, en reprirent la possession. En 1652 les conventuels furent obligés de quitter à nouveau la structure puisque le Pape Innocent III avait promulgué la constitution  Instaurandae regularis disciplinae qui prévoyait la suppression des petits couvents. L'année après le lieu sacré fut confié à l'église de San Giovanni Battista, jusqu'à 1868 quand les Sœurs de la Charité en prirent la possession et en commencèrent les travaux de restauration. Les Sœurs ont abandonné l'église en 1969; après une période de dégradation, l'édifice a été rouvert avec une cérémonie solennelle en 1980.


L'intérieur de l'église présente une nef unique avec deux autels latéraux décorés respectivement celui de gauche avec une fresque sur les stigmates de San Francesco d'Assisi, celui de droite avec une fresque sur la Nativité qui remonte au XVIIe siècle. Dans la zone de l'abside on peut voir ce qui reste d'une voûte d'arête, seule témoignage de la précédente construction gothique, et la statue de Saint Sébastien datée au XVIe siècle. À noter aussi un petit orgue portatif pour les processions à quatre registres, exemplaire unique en Ciociaria. Cet instrument, œuvre d'excellente facture, à été commandé à l'atelier organier  "Catarinozzi - Spadari" de Affile (Rome) à l'occasion du jubilé de 1775, date de mort de San Paolo della Croce, qui avait fondé la Badia dei Padri Passionisti à Ceccano en 1767. En 1960 l'orgue, qui était en mauvais état de conservation, a été réparé par un artisan spécialisé et l'année d'après un petit moteur électrique lui a été ajouté pour en améliorer le son. En 2003 une cérémonie solennelle a célébré la remise en place de l'instrument après la restauration.

 

 

Contenus

1870