Chiesa di San Nicola

(ÉGLISE DE SAINT NICOLAS)

 

L'existence de l'église de San Nicola, située dans la partie haute de la ville de Ceccano, est témoignée déjà avant 1196. En cette année l'édifice est mentionné dans les Annales Ceccanenses comme le lieu d'accueil de l'évêque Tedegarius, arrivé dans la ville pour participer à la consécration de l'église de Santa Maria a Fiume.
La structure primitive était située hors les murs, donc c'était plus exposée aux dévastations et aux ravages des guerres. Au XIIIe siècle, comme c'était en mauvais état de conservation, le bâtiment fut partiellement détruit et reconstruit à nouveau avec un plan irrégulier. Sur certains piliers de l'église on peut trouver des inscriptions en lettres gothiques qui récitent: 1) HAC COSSAM FECIT FIERI THOMASIUS IUNIOR DE CECCANO; 2) HANC COSSAM CUM UNO ARCU FECIT FIERI BERARDUS DE CECCANO; 3) HAC COSSA FECIT FIERI THOMASIUS MAIOR ET SENIOR DE CECCANO.  Les personnages mentionnés sont Thomas II (1299 - 1381), Bérard II (m. 1321 ca.) et Thomas III (m. 1334 ca.), comtes de la famille de Ceccano, lesquels, selon cette témoignage, furent les promoteurs de la restauration de l'église.
En 1814 un nouveau maître-autel fut construit et une porte fut taillé dans la nef latérale; la sacristie fut placée dans les locaux au dessus de la crypte, utilisée jusqu'à 1950 comme cimetière. Le bâtiment fut restauré en 1923, mais les bombardements américains de 1943-44 lui ont causé de graves dommages: la sacristie et la chapelle ont été détruites, tandis que le toit et le clocher ont été endommagés.


Aujourd'hui l'église présente à l'intérieur trois nefs surmontés par des grandes  arcades en style gothique soutenues par deux piliers. Parmi les objets du culte on peut admirer deux tableaux du XVIIe siècle et un ancien bénitier. À l'extérieur sur la façade on trouve une rosace aux arceaux croisés qui rappelle celle de Santa Maria a Fiume, pendant que le portail en style gothique présente deux colonnette qui soutiennent un arc décoré; le clocher à quatre étages, les premiers deux en pierre calcaire, les autres en tuf, c'est élégant et élancé. De toutes les peintures existantes autrefois, aujourd'hui il reste seulement une fresque externe du XVe siècle qui se trouve dans une lunette placée entre le portail et le clocher. Le sujet est une Vierge avec l'Enfant Jésus, connue comme la "Vierge de la Forêt", peut-être parce que l'église, en origine, se trouvait au milieu d'un bois. 

 
Dans son oeuvre "Ciociaria quella terra di viaggi che non dico"  le prof. Marcello Carlino parle de la façade de l'église de San Nicola. Dans son opinion il n'y a pas de véritable façade en raison du fait que le portail se trouve sur le côté de l'édifice. 

 

 

Contenus

1868