Castel Sindici

(CHÂTEAU SINDICI)

 

Castel Sindici est une élégante demeure du XIXe siècle en style néo-gothique. On pense que le projet ait été commandé par Stanislao Sindici au comte Giuseppe Sacconi (1854-1905), architecte renommé en vertu de sa collaboration à la création de l'Altare della Patria à Rome. Cependant, il n'y a pas de témoignages historiques au sujet : le seul intermédiaire entre Sacconi et Sindici pouvait être Luigi Morosini, ingénieur de Ferentino et beau-frère de Sacconi. Au début le projet prévoyait seulement la construction d'un édifice finalisé à la conservation du vin de qualité produit par Sindici qui, en raison de son intense activité œnologique, fut nommé Chevalier du Travail en 1914. Avec le passer du temps toutefois la construction devint une demeure seigneuriale où la famille Sindici, au-delà de la production de vin, hébergeait des nombreux personnages illustres parmi lesquels Gabriele D'Annunzio et les peintres Aurelio e Cesare Tiratelli.
Le palais fut bâti en utilisant exclusivement de la pierre locale. Le Chevalier Sindici fit aussi entourer la demeure d'un grand parc de trois hectares avec plusieurs espèces d'arbres comme marronniers d'Inde, chênes vertes et sapins, de façon à isoler l'édifice du reste de la ville. Une peinture de 1887 de l'artiste Cesare Tiratelli qui représente Caterina Gizzi, femme de Stanislao Sindici, dans le domaine de famille avec le château pomponné pour la fête, permet de dater le palais aux années immédiatement précédentes la date de la peinture même.
Dans les souterrains du château, destinés aux caves, le Chevalier produisait un vin blanc appelé "Castel Sindici", très apprécié en Italie et à l'étranger au point d'être cité parmi les vins de qualité du Latium dans la première édition de la Guide Gastronomique d'Italie du Touring Club Italien en 1931.
Au mois de Janvier 1928 l'ingénieur Luigi Morosini proposa à la Direction Générale des Monuments du Latium de soumettre à obligation de paysage le domaine de Castel Sindici. La proposition fut acceptée et le mois successif  l'aire du château fut déclaré "de remarquable intérêt publique" d'après la loi 11 Juin 1922.
En 1943 la demeure hébergea le commandement militaire de zone allemand.
La famille Sindici n'a pas eu de descendance. Le château a été habité jusqu'aux années '80 du XXe siècle par une héritière de la famille Gizzi qui a déménagé ensuite à Rome. En 1990 la structure a été vendue à une société privée et puis mise aux enchères ; elle a été enfin achetée par la Commune de Ceccano et actuellement des travaux de restauration sont en cours au but de récupérer et reclasser le bâtiment et le parc qui l'entoure.           

 

 

1906