Casa palaziata "Domenico Gizzi"

(PALAIS "DOMENICO GIZZI")

 

À témoignage de la célébrité et de la richesse accumulées au cours de sa prestigieuse carrière dans la musique, Domenico Gizzi fit édifier à Ceccano un fastueux palais, terminé en Février 1736 et coûté 2132 Écus et 95 Baïoques, comme il apparaît sur un document du notaire Giovanni Marcelli de Ceccano conservé dans l'Archive d'État de Frosinone. L'édifice est toujours situé prés de l'église de la Madonna degli Angeli.
À l'extérieur on peut noter une large corniche en stuc et des fenêtres en pierre de péperin rouge ; sur l'imposant portail, discrètement conservé, sont sculptées les armoiries du musicien. À l'intérieur on peut admirer un grand escalier avec des voûtes, des colonnes, des cadres et ovales en stuc, sur le modèle des résidences nobiliaires napolitaines du début du XIXe siècle.
Après la mort de Domenico Gizzi, survenue en 1758, l'habitation fut héritée avec toutes ses propriétés par son frère Pietrangelo ; actuellement le palais est de propriété d'un particulier.

 

DOMENICO GIZZI
Chanteur et compositeur célèbre, Domenico Gizzi a représenté une personnalité de première importance dans le panorama artistique et musical italien du début du XVIIIe siècle. Son nom est lié à ceux des ainsi-dits "musiciens castrats", des chanteurs très renommés dans les théâtres italiens et européens du XVIIe - XVIIIe siècle grâce à leurs extraordinaires capacités vocales.
Domenico Gizzi naquit à Arpino en 1676 ; son père Igino descendait de la famille Gizzi, établie à Ceccano au début du siècle. Dirigé dès l'enfance aux études de musique, il se transféra ensuite à Naples pour compléter sa formation chez le Conservatoire de S. Onofrio à Capuana. Ses qualités musicales le portèrent à occuper des charges de prestige : Musicien Soprano chez la Reale Cappella de Naples, Sopraniste de la Reale Cappella del Tesoro di San Gennaro, interprète apprécié dans les majeurs  théâtres italiens ( Naples, Venise, Rome ). Il travailla à côté des artistes plus réputés de l'époque : Nicolò Grimaldi dit Nicolino, Marianna Benti Bulgarelli dite la Romanina, Carlo Broschi dit le Farinelli et Francesco Vitale. Il interpréta les œuvres de compositeurs célèbres comme Alessandro Scarlatti, Pietro Metastasio, Nicola Antonio Porpora, Leonardo Leo, Leonardo Vinci. Il se dédia aussi à l'enseignement, en fondant à Naples en 1720 une école de chant chez laquelle beaucoup d'artistes importants se sont formés. Il mourut à Naples en 1758.
Parmi ses élèves il faut mentionner Gioacchino Conti, qui prit le nom d'art de "Gizziello" en signe de gratitude vers son maître.

 

 

Contenus

Images

1889